Biographie de Lara Kramer

Lara Kramer est une chorégraphe et artiste multidisciplinaire d’origine métissée ojie-crie et menonnite. Son œuvre met en contraste les relations brutales qu’entretiennent les peuples autochtones avec la société coloniale.

Ses créations, diffusées à travers le Canada et même jusqu’en Australie, ont été saluées par la critique, notamment Fragments (2009), inspirée des histoires de sa mère dans les pensionnats canadiens, et Native Girl Syndrome (2013), sur l’intériorisation des traumas chez les femmes autochtones, et dont Windigo peut être vue comme le pendant masculin, où les traumatismes s’extériorisent à travers différents corps, individus, âges et objets.

Son œuvre traite des séquelles laissées par le génocide culturel. L’installation et performance This Time Will Be Different (2017, en collaboration avec Émilie Monnet), dénonçait le statu quo du discours gouvernemental canadien face aux Premières Nations et critiquait « l’industrie nationale de la réconciliation ». 

Fondées sur un vocabulaire théâtral et ses racines indigènes, les pièces de Lara Kramer s’appuient sur une narration et un visuel forts. Souvent crue, jouant sur les forces et les faiblesses de l’esprit humain, l’œuvre de Kramer se démarque par son ton engagé, sa sensibilité, son écoute instinctive du corps et de l’invisible.

Pour sa première venue au Festival TransAmériques,la chorégraphe soumet un projet bicéphale : la performance Windigo et l’installation Phantom Stills & Vibrations, présentée au MAI, qui plonge le spectateur dans la réalité de l’ancien pensionnat autochtone Pelican Falls, à Sioux Lookout, en Ontario, où ont été envoyés de force trois générations de sa famille, poursuivant son travail de dénonciation des réalités cachées, des traumatismes profonds qui imprègnent l’histoire de son peuple. Lara Kramer a été reconnue comme une artiste à la défense des droits de la personne par le Centre commémoratif de l’Holocauste à Montréal.

Lara a fait partie du corps professoral d’Indigenous Dance Residency au Banff Centre et a enseigné des ateliers à Vancouver, Edmonton, Regina, Toronto, Peterborough, London en Ontario, ainsi qu’à Melbourne, Australie.